Menu

ABSOLU INDIGO

Du mardi 8 novembre au samedi 3 décembre 2022

La galerie Art’Gentiers est heureuse de présenter l’exposition personnelle mettant à l’honneur le travail de Chris Pillot. Une occasion de découvrir une nouvelle sélection de toiles de sa fascinante série Indigo.

 

Dans ses œuvres, Chris Pillot utilise la ligne du pinceau pour prendre le pouls du moment et se positionne en vecteur mesurant les réactions psychophysiologiques de son corps en relation avec le monde à un instant T.

 

Avec la série de toiles Indigo, l’artiste écrit donc le temps vécu en créant des empreintes-encéphalogrammes, des reliefs, des cartographies qui, comme des partitions, chantent les vibrations de l’instant présent. L’improvisation est centrale. Telle une pythie qui délivre un message sibyllin, elle ne découvre qu’à la fin de son acte le motif créé par les ondes peintes. Le nouveau langage ainsi développé est semblable aux anneaux du temps que l’arbre décompte dans son bois tout le long de sa vie. L’artiste apparaît alors comme un scribe reportant sur la toile ses dialogues et méditations avec l’univers qui l’entoure comme les cernes d’histoires emprisonnés dans les troncs.

Le processus créatif de la série Indigo exclut toutes pensées de préméditation, d’esquisse ou d’étude préliminaire, car l’idée de concevoir une œuvre réside pour l’artiste dans son achèvement. Ce qui la fascine, c’est la participation de l’aléatoire, de l’inattendu, de ce qui survient au-delà de la maîtrise technique et de l’engagement porté. L’œuvre une fois achevée exprime le langage d’une troisième dimension, un langage variant selon le récepteur.

 

Sa démarche explicite ainsi la part de hasard dissimulé derrière chacune de nos actions. Ainsi pour Chris Pillot, seul compte l’évidence de l’instant, le faire prime alors sur la raison, nous obligeant à nous repositionner dans notre rapport au monde, qui, tels des palimpsestes sensibles interrogent également notre rapport à l’autre.

 

Ainsi, lorsque Chris Pillot appose la dernière touche sur la surface peinte, l’œuvre surgit, prend vie et nous enveloppe de sa narration. Naît alors un nouveau vocabulaire plastique qui prend sa source dans la rencontre avec la lumière ou comme le définit Pierre Soulages la “lumière-matière”.

 

La présence de la lumière a un rôle essentiel dans cette série de toiles Indigo. Elles évoluent doucement avec elle et par elle, en tonalité ou en clarté. Lorsque la toile rencontre la lumière, ses rayons viennent alors mettre en évidence les touches déposées successivement, dans une rigueur rythmant le temps qui passe.